23
Oct
Chez PSA, la colère monte !

2017 PSA sochaux 1Les récents débrayages sur le site PSA SOCHAUX du 13, 14 et 20 octobre et du 19 et 20 octobre sur le site PSA de RENNES, d’une centaine de salariés intérimaires, mettent en exergue une maltraitance au travail qui se perpétue et s’accroît.

Le 13 octobre à SOCHAUX, six ouvrières intérimaires ont cessé le travail parce qu’elles n’ont perçu qu’environ 1367 euros nets au lieu des 1850 euros nets annoncés par PSA et les agences d’intérim. Les jours suivants d'autres intérimaires ont cessé le travail en guise de protestation.

Les atteintes au droit du travail, le non respect de l’égalité de traitement entre salariés à statut et salariés intérimaires, les salaires et primes non versés, les pauses rémunérées non respectées, les tenues de travail non nettoyées et non remplacées, les menaces et pressions qui tombent de la part des sociétés d’intérim et du donneur d’ordre, sur celles et ceux qui osent relever la tête, ont fait déborder le vase.

Avec le soutien de la CGT INTÉRIM et la CGT des sites PSA de SOCHAUX et RENNES, les salariés intérimaires se préparent pour la bagarre. Plus question de se laisser faire ! Basta !

Communiqué de presse CGT INTÉRIM