EMCONOPA TT, championne de la fraude

2018 chantier iterSur le chantier ITER à Cadarache, une vingtaine de salariés intérimaires espagnols de l’ETT EMCONOPA, groupe espagnol COPUNO dirigé par Francesc OJEDA, expriment leur ras-le-bol.

Vendredi 22 juin, ils ont cessé le travail et se sont déplacés dans les algeco du donneur d’ordre, la société espagnole FERROVIAL, pour exiger des explications sur les problèmes qu’ils rencontrent avec leurs fiches de paie.

Depuis plusieurs mois, la centaine d’intérimaires espagnols, en CDI-Intérimaire pour EMCONOPA, et présents depuis des années sur le chantier ITER, exigent le versement des indemnités de fin de mission que leur doit l'ETT suite au passage en CDI-I et la remise immédiate de la carte tiers-payant de la mutuelle « Intérimairesanté » ainsi que l’accès aux dispositifs de la formation professionnelle de branche.

En effet, EMCONOPA TT bafoue les droits des salariés, renvoie au pays les travailleurs accidentés sans respecter les arrêts de travail, refuse de payer les indemnités de déplacement, refuse de payer les heures de délégation au délégué syndical, refuse de respecter les obligations conventionnelles prévues par les accords de branche de l’intérim.

Durant plusieurs heures, les bureaux parisiens de sa filiale française, avait déjà été occupée en février pour exiger le respect des accords de branche et le paiement des heures non payées. L’inspection du travail a été saisie.
En Espagne, EMCONOPA TT est dans le collimateur permanent des syndicats. Cette société a gagné une très mauvaise réputation pour la violation constante des droits des travailleurs.