28 juin, mobilisation générale

greve 00Le président Macron et son gouvernement, poursuivent leur violente offensive contre les salarié.e.s.
Que l’on travaille dans le secteur public ou le privé, que l’on soit intérimaire, embauché.e ou sans emploi, nous sommes l’objet d’une attaque sans précédent contre nos garanties collectives.

La casse de nos droits, gagnés par les luttes de ces dernières décennies, s’accompagne de cadeaux fiscaux pour les riches et les puissants dont les plus fortunés accumulent déjà 571 milliards d’euros !
Mais l’heure n’est pas au pessimisme ambiant !
La CGT se fixe l’objectif de construire partout le rapport de force par la grève qui permettra de faire entendre nos revendications et de stopper la mécanique infernale des mesures régressives.
Si on ne veut pas se faire laminer, il est urgent de se mobiliser dans toutes les entreprises.
Durant ces derniers mois, la grève éclate dans de nombreuses entreprises. Ces luttes se traduisent souvent par des avancées importantes. Et pourtant, les médias se gardent bien de le faire savoir.
A l’appel de la CGT, de FO, des syndicats étudiants UNEF, UNL et FIDL, une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle aura lieu le jeudi 28 juin. Cette nouvelle journée est la preuve de notre détermination et de l’élargissement de la contestation. Elle s’inscrit dans un processus revendicatif de construction du rapport des forces qui se poursuivra pendant l’été et à la rentrée.
La CGT Intérim appelle l’ensemble des travailleurs en mission et les employé.e.s permanent.es des agences d’intérim à s’organiser et à répondre favorablement aux appels à la grève et à la mobilisation.
Manifestation unitaire
Jeudi 28 juin 2018
Pour la manifestation parisienne: rendez-vous 14h00 à Bastille
Pour la province : restez attentifs aux appels lancés par la CGT locale et dans les entreprises où vous êtes en mission !