Fête de l'Huma 2016

Comme chaque année, la CGT de l'intérim tiendra son stand à la Fête de l'Humanité.

Expo, débat et musique seront au rendez-vous sous le signe de la bonne humeur, la fraternité et la combativité, le tout arrosé de bon rhum cubain au son de la bonne musique.

2016 huma

Appel à la grève à la Fonderie du Poitou

jeune megaphonePOUR L'EMPLOI ET CONTRE LA PRECARITE

 

La CGT de la Fonderie Saint-Jean Industries, spécialisée dans la fabrication de culasses dont l'effectif est de 435 salariés dont 15 GLE et 90 intérimaires, a décidé d'une journée d'action et de grève de 24h le jeudi 8 septembre à la Fonderie alu d'Ingrandes-sur-Vienne pour l'emploi et contre la précarité.

 

Cet appel à la grève fait suite aux débrayages massifs, fin juillet, des travailleurs pour demander l'embauche des intérimaires en CDI et de personnels supplémentaires qui manquent dans tous les ateliers et services .

La CGT revendique un plan d'embauche des intérimaires, des CDI intérimaires et des GLE présents sur le site et indispensables au bon fonctionnement de l'entreprise pour mettre un coup d'arrêt à l'utilisation abusive de la main-d’œuvre précaire.

Ce plan d’embauche doit comporter également des embauches indispensables pour remplacer les récents et les futurs départs programmés afin d’assurer la production en hausse et sa diversification ainsi que l’amélioration des conditions de travail et de santé.

Par cette action, le syndicat CGT revendique des emplois en CDI pour tous et l’arrêt de la précarité. Un rassemblement aura lieu à partir de 13 heures.

En septembre on continue !

Après 4 mois d'une mobilisation décisive contre la loi Travail, la bataille se poursuit le jeudi 15 septembre !

Le congés payés, les conventions collectives, les 40 heures, les délégués du personnel furent gagnés en 1936 à la suite d'une mobilisation unitaire des travailleurs en lutte, menée par la CGT.

Dès le 15 septembre, avec la CGT, poursuivons la lutte contre la loi Travail pour conserver les conquêtes sociales de 1936 et gagner les droits du XXI siècle !

 

La CGT est présente chez PROMAN

promanUne nouvelle section réunissant des salariés intérimaires et employé-es d'agence CGT de PROMAN a vu le jour en 2016. Ils dénoncent la dégradation des conditions de travail, la pénibilité, les salaires à la baisse, la précarisation accrue par les contrats de mission à la journée ou à la semaine et cela sans compter la précarité grandissante des femmes et des plus jeunes.

Chez PROMAN, vous avez été nombreux à solliciter la CGT dans la constitution de cette nouvelle section.
La CGT était attendue et nous vous remercions pour la confiance que vous nous avez accordée. La CGT est à vos côtés pour défendre vos droits et pour améliorer vos conditions de travail qui ne cessent de se dégrader de jour en jour.
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

LA CGT, 1er syndicat chez ADECCO

bandeau Les élections viennent de se terminer chez ADECCO. Lors du vote au second tour, la CGT arrive en tête dans tous les établissements. Bravo ! Et un grand merci à toutes celles et ceux qui ont apporté leur confiance à la CGT ainsi qu’aux syndicats CGT des entreprises utilisatrices, Unions locales et Unions départementales CGT qui s’y sont données à fond pour atteindre ce score.

CGT       27,89%

UNSA     19,31%

CFDT      19,25%

FO          11,12%

SUD         9,36%

CFTC        8,39%

CFE/CGC  4,70%

Opérations "Péage gratuit !"

Les congés payés ont 80 ans ! Défendons-les ! Non à la loi Travail !

Depuis plusieurs jours, les militants de la CGT organisent les occupations des péages d'autoroute pour faire entendre leur mécontentement contre la loi Travail et permettre ainsi les automobilistes de traverser gratuitement.

Ces opérations "péage gratuit" pour les départs en vacances de milliers de salariés sont aussi un grand moment pour commémorer les 80 ans de cette grande conquête sociale que le MEDEF a mis déjà dans le collimateur. En imposant la loi Travail, gouvernement, patronat et commission européenne s'activent pour la mise à mort des congés payés !

Durant l'été on maintient la pression et dès la rentrée on met les bouchées doubles pour le retrait de la loi !

Camping solidaire et gratuit !

camping solidaireAlors que l’on célèbre les 80 ans des congés payés, les travailleurs en lutte de la papeterie d’Arjowiggins (Pas de Calais) ont décidé d’offrir des vacances aux familles qui ne peuvent pas se payer de véritables vacances mais aussi de faire connaître la lutte des ouvriers de l’usine arrêtée depuis 2 ans.

Le camping solidaire est ouvert jusqu’au 28 août. Trente emplacements sont prévus, en face de l’usine. L’accès au terrain et aux tentes est entièrement gratuit, mais il est conseillé de réserver.

Sur place, les anciens salariés ont tout prévu : jeux pour les enfants, visite guidée de la papeterie et une brochure, imprimée spécialement pour l’occasion avec l’historique d’Arjowiggins et une liste des points d’intérêt du secteur « pour faire du tourisme autrement ».

Le collectif audomarois Nuit Debout organisera des animations sur place pendant l’été : construction de toilettes sèches, plantation des Incroyables Comestibles, un collectif qui plantent des légumes sur le domaine public…
Dix-neuf tentes sont à disposition, mais on peut aussi venir avec son camping-car ou sa caravane. Le terrain compte de six toilettes et six douches.

Andrés, LIBERTE !

bodalo satDans l’Europe du 21ème siècle, lutter pour l’amélioration des conditions de vie des travailleurs agricoles est un crime passible de prison.

Lors de la Fête de l’Huma de 2012, l’USI-CGT avait eu le plaisir d’accueillir dans son stand, le syndicaliste espagnol Andrés Bódalo.

Le 30 mars 2016, la police espagnole conduisait Andrés Bódalo, conseiller municipal à Jaén et syndicaliste du SAT (Syndicat Andalou des Travailleurs), à la prison provinciale de Jaén.

Condamné à 3 ans et demi de prison parce qu’il aurait agressé un élu socialiste de la commune de Jódar lors d’une manifestation de journaliers agricoles en 2012, Andrés Bódalo a toujours plaidé son innocence. Alors que les vidéos de la Garde Civile témoignent en faveur du condamné, la peine disproportionnée à laquelle est condamné Andrés Bodalo n’est qu’une manifestation de plus de la très forte répression dont souffre le SAT depuis plusieurs années visant à faire taire ceux qui, dans un contexte de crise économique et sociale exacerbée, osent contester un modèle agricole latifundiste qui prive de l’accès à la terre des millions d’andalous et les maintient dans la précarité la plus totale.

Dans une région où 40% de la population totale et 65% des moins de 25 ans souffre du chômage, la persistance historique d’un modèle agricole où moins de 5% de propriétaire possèdent plus de 50% des terres est une aberration économique et sociale.

C’est pourquoi, nous soutenons le combat de ceux qui luttent pour une répartition plus équitable de la terre et qui voient dans la mise en place d’une agriculture durable un secteur d’avenir pour la survie économique de leur territoire.
Vous trouverez ci-dessous le manifeste pour la remise de peine d’Andrès Bodalo en français.

 

Nous vous invitons à appuyer la libération d’Andrés Bódalo en signant la pétition sur la page web suivante : http://www.indultobodalo.info/
« MANIFESTE EN SOUTIEN A LA DEMANDE DE GRÂCE DU SYNDICALISTE ANDRES BODALO
Andrés Bódalo Pastrana est un syndicaliste qui lutte depuis plus de 30 ans pour la défense des droits des travailleurs et travailleuses, plus précisément de ceux des journaliers et journalières d’Andalousie, collectif auquel il appartient. Il a toujours défendu la dignité des travailleurs, en luttant pour l’amélioration des conditions de travail et pour l’application des Conventions Collectives. Élu conseiller à la mairie de Jaén lors des dernières élections municipales, Andrés Bódalo est un représentant publique élu par les urnes qui jouit d’un soutien populaire.
En 2012, lors d’un rassemblement de journaliers agricoles en face de la mairie de Jódar (province de Jaén), eut lieu une brève confrontation avec les élus locaux alors en exercice. Alors qu’Andrès ne cessait d’essayer d’apaiser les esprits lors de cette altercation, c’est pour des faits ayant eut lieu dans ce contexte qu’il est aujourd’hui condamné à 3 ans et 6 mois de prison pour atteinte à l’autorité.
La sentence est hautement disproportionnée, et la présente demande de grâce est notre ultime tentative pour éviter son emprisonnement et l’accomplissement de la peine. L’entrée en prison d’Andrès Bódalo n’est pas seulement une perte sociale et syndicale. Son emprisonnement va également plonger sa famille de 6 personnes - parmi lesquelles un fils de 12 ans et une petite-fille de 6 ans souffrant d’une maladie chronique - dans une situation économique très difficile ; Andrés étant la seule source de revenus pour cette famille qui, comme nombre de familles andalouses, souffre de l’absence de travail. Ainsi, c’est pour corriger cette peine disproportionnée que nous demandons au Conseil des Ministres du Gouvernement d’Espagne de lui concéder sa grâce.
En raison de tout ce qui précède, nous, les signataires, manifestons notre soutien et demandons qu’ Andrès Bodalo soit gracié, totalement ou partiellement, pour éviter l’application de sa peine de prison. »

Sur la route du Tour

2016.07 manche reLe passage du Tour de France 2016 est l’occasion d’une autre forme de mobilisation, à la fois originale, festive, chaleureuse et conviviale.

Ainsi, au cœur de l’été, l’actualité sociale est présente sur les routes d’une France encore fortement imprégnée du mouvement revendicatif inédit engagé au printemps dernier.

Cette année, les militants du syndicat CGT Manpower France, accueillis par les camarades de l’Union Départementale CGT de la Manche et ceux des Unions Locales CGT d’Avranches ou de Cherbourg Octeville ont mis un bon coup de pédale pour le social. Brandissant les drapeaux de l’USI-CGT et de la CGT Manpower, ils ont déployé les banderoles contre la Loi El Khomri, et pour le retrait de celle-ci.

De la plage d’Utah Beach, près de Saint Marie du Mont, ou entre Granville et Cherbourg Octeville, les délégués CGT de Manpower ont fait équipe avec les militants régionaux de l’étape et avec les représentants de la NVO, le magazine de la CGT, présents sur la caravane du tour. Ensemble, ils ont porté haut les couleurs de la CGT.
Un chaleureux remerciement à tous les militants CGT de la Manche, pour leur accueil et leur hospitalité durant ces 2 journées d’action de lutte, solidaire et fraternelle.

La bataille contre la loi Travail n'est pas terminée. Pour les militants de l'USI-CGT et ses syndicats d'entreprise (Manpower, Adecco, Crit, Start People, Synergie, Proman, Axxis, etc.) il n'y a pas de trève. Ils restent toujours sur la brèche pour défendre les droits des salariés intérimaires et permanents.

La Tour Eiffel contre la loi Travail

la tour eiffel habillee aux couleurs de la mobilisation contre la loi travailLa Tour Eiffel habillée aux couleurs de la mobilisation contre la loi Travail !

Ce mardi 5 juillet, journée d’action contre la loi Travail, des militant-es CGT (Fédération du Spectacle, Union Syndicale de l'Intérim, Fédération des Sociétés d'études et UD 94) ont déployé sur la Tour Eiffel une banderole dénonçant la Loi Travail. Le monument symbole de la France a été habillé aux couleurs de la mobilisation incarnant l’opposition d’une large majorité de françaises et de français contre la loi Travail.

C’est aussi un message à toutes les organisations syndicales internationales qui soutiennent le combat parce qu’elles savent que si cette loi passe en France, elle sera suivie de reculs dans les autres pays.

Cette action spectaculaire préfigure ce qui attend le gouvernement tout au long de l’été s’il persiste dans sa volonté de passer en force et d’utiliser le 49-3 malgré l’opposition d’une majorité de français-es, d’organisations syndicales et de député-es. Les salarié-es ne laisseront pas faire ce recul social et ce scandale démocratique.

Des actions seront organisées tout l’été sous des formes diverses. Sur nos lieux de travail, de vie ou de vacances, prenons les ponts, les tours, les monuments pour y afficher notre liberté d’expression que le gouvernement veut brider en interdisant les manifestations et en refusant le débat à l’Assemblée Nationale. Loi Travail : c’est parti pour banderole debout !

drapeaux cgt 01drapeaux cgt 02drapeaux cgt 03drapeaux cgt 04drapeaux cgt 05drapeaux cgt 06drapeaux cgt 07drapeaux cgt 08drapeaux cgt 09

bandeau LM 2

ELECTIONS PROFESSIONNELLES

BANDEAU ELECTIONS

 

amiante 7 4176626

je veuxdusoleil

lm HS novembre 2019

journee rouge douai

 

livret SI 2017

 

 

BLOC MARQUE INTERIMAIRES SANTE WEB

Interimaires Sante SIACI SAINT HONORE

livre esclavage

guide face police

Real time web analytics, Heat map tracking

Total: 149